Nous aussi on fête le jour des enfants !

Les Koinoburi, en route pour le Japon… Les Koinobori (banderole de carpe en japonais), sont des manches à air qui représentent des carpe koï. Elles sont hissées pour célébrer la fête nationale Kodomo no hi (jour des enfants), le 5 mai. Selon une légende chinoise, les...

Cours de perspective

Rentrons dans le vif du sujet ! Parce que pour progresser en dessin il faut intégrer ces notions si importantes. Craie blanche et...

La nature morte

Où l’on s’exerce à dessiner directement à la peinture… Travail d’observation sur modèle. Peinture...

Le drapé indémodable !

Un exercice majeur pour progresser dans l’art du dessin. Nous découvrons la sanguine, chère à Watteau. Celle-ci met si bien en valeur le jeu d’ombre et lumière si particulier au sujet. Sanguine sur papier blanc, fusain sur...

Fascinantes gargouilles de l’art gothique

Inquiétantes créatures grimaçantes pour éloigner les mauvais esprits… Les gargouilles du Moyen Âge ont une première fonction architecturale d’évacuer les eaux de pluie, une seconde de décorer les édifices. Mais pourquoi ont-elles de pareilles figures ? Modelage...

Une parenthèse surréaliste

Comme les surréalistes, prenons nos rêves pour des réalités ! Inspirés des visons de notre monde intérieur ou au gré d’images sélectionnées de manière aléatoire, nous créons de drôles de personnages issus de mondes poétiques empreints d’une atmosphère...

Le monde sous-marin en papier mâché

Où l’on mesure à quel point la nature est créative ! Pas besoin d’inventer, toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les tailles existent dans les profondeurs sous-marines, il suffit de choisir celui qui nous inspire le plus et c’est parti....

Nature morte aux pastels

Où l’on découvre la poésie des légumes… Et le plaisir de dessiner avec les pastels secs, en prise directe avec la matière, les pigments, on suit les volumes avec les doigts, essais sur fond blanc, demi-teinte et noir. Pastels...

La piscine de David H.

Reflet dans l’eau n’est pas un miroir ! On comprend pourquoi David Hockney est subjugué par le jeu de lumière et les reflets dans l’eau. Les images se déforment au gré des ondulations provoquées par le vent. On remarque aussi les ombres portées des...